Le Cabinet du Pr MU #3 – Autant ou au temps pour moi ?

Épisode 3 du Cabinet du Professeur qui concerne cette fois ci une expression. Doit-on dire « Autant pour moi » ou « Au temps pour moi » ? Et pour quelles raisons ?

Pour ceux qui souhaitent continuer d’utiliser l’expression « autant pour moi » :
Vous en avez tout à fait le droit car elle n’est pas réfutée mais elle est considérée comme non justifiée. La seule origine qu’on pourrait lui trouver est l’expression « Autant pour le brodeur ».
« Autant pour le brodeur » vient de l’expression « Autant pour le bourdeur » (bourdeur vient de celui qui commet une bourde, un mensonge en vieux français)… voulant dire que l’on souhaite au menteur un mensonge aussi fort que celui qu’il nous a donné. Du coup la présupposée expression « autant pour moi » voudrait dire que l’on se souhaite autant de mensonge, ou de malheur que l’erreur que nous avons commise… Ceci n’a moins de sens que la volonté d’admettre son erreur et de se reprendre en correction. Du moins c’est ce que je pense, à moins d’être légèrement masochiste. Voir Etymol et Hyst en bas : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/brodeur.
En dehors de ça, rien ne vient justifier l’utilisation de « autant » qui a clairement une notion de quantité.

Informations tirées de l’Académie Française, et de Wikipédia.

Images principalement tirées de Wikipédia.
Mais aussi du jeu vidéo Final Fantasy VII, et d’une des vidéos d’e-penser (« Au temps pour moi Bruce »).

Le compte twitter
La page facebook
La page Tipeee

Ecrit, créé, et présenté par : Raphaël Koschig